You are currently viewing Assister à la Cinéscénie du Puy du Fou : notre avis et nos conseils

La Cinéscénie du Puy du Fou est tout simplement le plus grand spectacle nocturne d’Europe. Chaque année, des centaines de milliers de spectateurs y assistent. Cela a été notre cas cette année. Découvrez notre avis et surtout, pour vous aider, nos infos et conseils.

 

La Cinéscénie, c’est quoi ?

entrée de la cinéscénie
Portail d’entrée de la Cinéscénie.

La Cinéscénie est un spectacle nocturne réalisé par le parc du Puy du Fou. Il a été créé par Philippe de Villiers en 1977 et n’a eu de cesse de s’améliorer jusqu’à devenir aujourd’hui un show à la renommée internationale.

Ce qui est le plus passionnant, c’est de réaliser qu’un tel succès est possible pour un spectacle qui raconte l’histoire de la Vendée.

Les chiffres de la Cinéscénie témoignent de l’immensité du spectacle et vous donnent le vertige : plus de 13 000 spectateurs par spectacle, 4 000 bénévoles chaque soir, près de 2 500 acteurs, 28 000 costumes…

Les « Puyfolais », surnoms donnés aux membres de la Cinéscénie, ont réalisé une vraie prouesse.

Pour vous donner l’envie d’y aller, découvrez la bande annonce de la Cinéscénie :

Où se déroule la Cinéscénie ?

Le Parc du Puy du Fou se trouve en Vendée dans la petite commune « Les Epesses ».

La Cinéscénie ne se déroule pas directement dans le parc, mais juste à côté. Quand vous sortez du parc, l’entrée pour la Cinéscénie se fait sur le premier chemin à droite des portails de sécurité.

Quand a lieu le spectacle de la Cinéscénie du Puy du Fou ?

Si le parc ouvre chaque année au printemps, le premier show annuel est début juin. Les premières semaines, le spectacle n’a lieu que le samedi soir.

Puis de mi-juin à début septembre, la Cinéscénie est proposée chaque vendredi et samedi soir.

Le spectacle commence quand la nuit tombe. Cela permet de mettre mieux en valeur les acteurs et les effets visuels comme le feu. En juin-juillet, l’heure de début est 22h30 et en août-septembre, 22h.

Le spectacle a lieu même s’il pleut. Les seules fois où il est annulé, c’est lorsqu’il y a des orages.

Quel est le prix du billet pour voir la Cinéscénie ?

Les billets classiques pour entrer au Puy du Fou ne vous donnent pas le droit d’assister à la Cinéscénie.

Il faut donc prendre une entrée Puy du Fou + Cinéscénie dont le premier prix est à 64€ pour un adulte.

Il est également possible de prendre un billet uniquement pour la Cinéscénie. La place la moins chère est alors à 29€ pour un adulte.

Avec Amélie, nous avons payé un petit supplément pour avoir un placement « Argent ». Nous étions assis dans les rangs les plus hauts au milieu de la tribune. Le prix de la place est alors de 37€.

Il existe aussi un placement « Or ». Vous avez avec ces billets les meilleures places de la tribune, en bas/milieu et au centre. Le prix est à 45€.

BON PLAN | Réservez une visite complète via Tiqets

[/su_note]

Quand et comment réserver ses billets ?

Le plus tôt possible ! Toutes les dates font le plein. Si vous attendez une semaine avant le jour J pour réserver, vous risquez de ne trouver aucune place disponible. Les dates estivales les plus demandées se réservent parfois un an à l’avance.

Chaque place est numérotée et vous devez obligatoirement respecter le placement indiqué. Donc, plus vous réservez tard, moins vous avez de chances de trouver des places côte à côte, surtout si vous êtes un groupe de 4 personnes et plus, ou la catégorie souhaitée entre « Bronze », « Argent » et« Or ». Nous avons réservé 2 mois et demi à l’avance et le choix des tickets était restreint sur une partie des dates du mois.

Le plus simple est de prendre vos billets directement sur le site officiel du Puy du Fou.

Vous avez l’option entre un billet envoyé à domicile par courrier (contre un supplément) ou un billet dématérialisé. Avec cette option, vous avez un QR code imprimable et/ou à lire via l’application mobile Puy du Fou.

Combien de temps dure la Cinéscénie ?

Le spectacle dure 1h30.

Comme nous assistions à une représentation programmée à 22h30, notre spectacle a fini à minuit.

Cependant, il est indiqué sur les billets de venir une heure avant le début pour passer la sécurité, parcourir le chemin et monter les marches jusqu’à votre place.

stade de la cinéscénie au puy du fou
Avec Amélie, nous sommes arrivés tôt et avons vu les gradins se remplir peu à peu.

La sortie du spectacle peut être longue.

Donc, prévoyez une arrivée autour de 21h/21h30 et une sortie du parking du parc entre 0h30/1h30.

Notre expérience de la Cinéscénie

L’entrée et la grande tribune

Comme nous avons passé la journée dans le parc qui fermait à 21h00, nous sommes arrivés bien en avance à la Cinéscénie. À 20h30 environ, nous étions devant la sécurité.

Etonnamment, nous étions loin d’être les premiers et beaucoup de monde s’amassait déjà. Une fois que vous avez passé la sécurité, vous marchez jusqu’aux marches de la tribune. L’entrée est loin d’être aussi fluide que dans un stade de football puisqu’il n’y a qu’un escalier et beaucoup de personnes âgées ou avec une condition physique qui rend la montée des marches compliquée…

Il n’y a qu’une seule tribune non couverte. Elle permet d’accueillir les milliers de spectateurs.

En haut des marches, vous arrivez dans le hall de la tribune. Sur vos places, vous avez un numéro de porte. À chaque escalier du hall montant vers la tribune, un numéro de porte est indiqué. Vous devez donc aller à la bonne porte.

Plusieurs bénévoles sont présents pour vérifier votre billet et vous aider à trouver votre place, mais comme chaque rang et chaque place est numéroté, la recherche est facile.

Les sièges se déplient et sont plutôt confortables par rapport à ce que je vois dans les enceintes sportives françaises. La taille de la place est correcte, mais pas très large non plus. Avec mon 1.91m, je me suis retrouvé avec les genoux serrés et donc, dans une position relativement peu pratique.

J’ai eu la chance (le miracle puisque le spectacle est normalement complet ?) de n’avoir personne à ma gauche. Je me suis donc mis de biais pendant le spectacle.

Les décors de la Cinéscénie

décors de la cinéscénie
Plusieurs scènes se déroulent en même temps grâce à tous les zones du décor.

Vous allez en prendre plein les yeux. Avant même le spectacle, l’attente dans les tribunes vous permet d’observer les bâtiments.

L’un des gros atouts de la Cinéscénie est la taille de la scène. Vous avez :

  • Une piste en bas de la tribune : danseurs, cavaliers, véhicules et autres passent dessus pendant le spectacle. C’est le cœur de la scène.
  • Un grand lac juste après la piste : plusieurs événements s’y déroulent puisque le lac recèle de surprises et d’effets visuels.
  • Un château à l’arrière du lac : pendant le show, il est parfois recouvert par un écran.
  • Deux petits villages sur les côtés du château.
  • Deux pistes qui vont des villages jusqu’en bas de tribune.
  • Deux moulins tournent au loin.

La liste est longue, mais ne suffit pas à traduire l’immensité des décors.

En effet, en plus de cette taille d’installation, vous avez un travail technique extraordinaire : les personnages peuvent marcher sur l’eau, des bateaux émergent sur l’eau, la maison du héros monte et descend sur scène… Quant aux jeux de lumière, ils sont réalisés à la perfection.

En plus, durant les tableaux les plus importants, tout s’anime. Vous avez des acteurs sur les pistes, devant le château, sur le lac, dans les villages. Partout et en simultané.

L’histoire de la Cinéscénie

Le scénario de la Cinéscénie a été écrite par Philippe de Villiers. Il y a une vraie trame. On retrace les générations de la famille Maupillier.

Cette famille fictive locale permet d’aborder tous les moments importants de la Vendée, notamment le génocide vendéen après la Révolution. La qualification de « génocide » est celle utilisée par de Villiers et une partie des historiens. D’autres parlent de « guerre civile ». Je ne vais pas entrer dans le débat (passionnant) historique. Sachez simplement que la guerre de Vendée et la répression sont des moments forts de la Cinéscénie.

Vous découvrez aussi la vie avant la Révolution, la Première et la Seconde Guerre Mondiale.

Une voix narrative intervient ponctuellement pour expliquer les contours du tableau qui s’annonce. Les personnages ont des monologues et des dialogues, mais le principal attrait est visuel. La musique durant les scènes est prenante.

Concernant les voix, si vous avez l’oreille fine, vous reconnaîtrez sûrement quelques intonations. De mon côté, j’ai vite reconnu Gérard Depardieu. En effectuant quelques recherches sur le web, j’ai découvert que d’autres acteurs célèbres prêtaient leur voix à des personnages comme Philippe Noiret, Catherine Salvia, Jean Piat, Alain Delon…

La sortie des tribunes et du parking

C’est le moment le moins agréable de la soirée. Vous venez d’être émerveillé pendant plus d’une heure et vous vous retrouvez avec une sortie unique pour évacuer plus de 10 000 personnes. C’est lent et vous avez les habituels mal-élevés qui poussent et tentent tout pour doubler cinq personnes…

Mais, avec un peu de patience, vous sortez de la tribune et pouvez marcher jusqu’à votre parking. Faites attention car certains conducteurs semblent être peu à l’aise avec la foule et les bouchons.

Si comme nous qui étions dans les derniers rangs, vous êtes dans le gros de la foule à évacuer, vous passerez 45 minutes à 1 heure 30 entre la sortie de la tribune et celle du parking.

Exemples de moments marquants durant la Cinéscénie

Pour vous mettre l’eau à la bouche sans faire un énorme spoiler, voici pêle-mêle des moments marquants du spectacle :

  • Les courses effrénées de cavaliers
  • Les cracheurs de feu
  • Le château qui se détruit en partie lors d’un incendie
  • Les moulins lointains qui s’enflamment
  • Les shows des jets d’eau des fontaines qui finissent même par afficher des visages…
  • Les bruits de canons (ou d’obus selon la période présentée)
  • Le passage d’un bombardier (et oui, un bombardier survole brièvement la tribune !)
  • Les feux d’artifice.

Pour le reste, vous le verrez lors de votre future Cinéscénie au Puy du Fou !

Notre avis sur le spectacle de la Cinéscénie

Je me demande sincèrement comment il est possible de ne pas aimer le spectacle. Certes, j’ai lu des critiques disant que le scénario était pauvre, que les grands tableaux restaient basiques avec des personnes qui se contentent de danser…

Les feux d’artifice terminent en apothéose un magnifique spectacle.

Entre nous, ce sont clairement des avis de « pisse-froid ». Le spectacle est tout simplement énorme. La meilleure preuve est le public debout et applaudissant avec des étoiles dans les yeux à la fin.

Je vous mets au défi de trouver un spectacle qui réunit autant de personnes sur scène avec des actions aussi nombreuses et des effets visuels de cette envergure. Le tout pour un prix relativement modique puisque nous payons bien plus cher pour des concerts sans mise en scène…

Nous n’avons pas vu le temps passer et malgré le froid et la place restreinte, j’aurais pu tenir deux heures de plus si le rythme perdurait.

Il y a de la surprise, de l’émotion, de la culture. Le tout se déroule dans un cadre qui ne fait pas « show à l’américaine » comme Disneyland. La Cinéscénie réussit à garder son charme originel avec ses bénévoles et son ambiance bon enfant. C’est vraiment surprenant et agréable compte-tenu du succès qu’elle rencontre.

 

Nous avions toujours émis le souhait d’assister un jour à la Cinéscénie du Puy du Fou. Malgré des attentes très élevées, nous n’avons pas été déçus. Elle nous a laissé de fabuleux souvenirs et je vais la recommander à tous ceux qui hésitent à y aller, et vous êtes les premiers à découvrir mon prêche !

 

ASTUCE | Planifiez votre visite dès aujourd’hui via GetYourGuide

 

Ps : il y a peu de photos sur l’article et une partie provient de banques d’images pour une raison simple, il est demandé de ne pas prendre de photos et vidéos durant le spectacle. Nous avons suivi la consigne sauf sur les cinq dernières minutes quand 50% des gens devant nous avaient le téléphone à la main.

 

DenisDenis
Éditeur de sites web indépendant, je profite de mon agenda modulable pour voyager un maximum. Je n’ai pas été partout, mais c’est sur ma liste !